Éradiquer la grande pauvreté à l’horizon 2030 ? Oui, c’est possible

8,8 millions de personnes vivent dans la pauvreté aujourd’hui en France. Parmi elles, 5 millions affrontent la grande pauvreté et vivent avec moins de 50 % du revenu médian.

Des droits humains non respectés

Tout d’abord, leur quotidien est fait de privations et de difficultés à surmonter : se loger, se soigner, se nourrir, se cultiver, suivre un cursus scolaire complet, trouver un emploi.
Ces droits humains sont pourtant ceux de toutes et de tous. Alors qu’ils sont inscrits dans nos textes de lois et dans la Constitution, ils ne sont pas respectés.

Une grande pauvreté aux multiples visages

En ce début de XXIème siècle, de nouvelles catégories de personnes sont touchées : familles monoparentales, femmes, enfants, jeunes, migrantes et migrants, personnes en emploi précaire ou au chômage de longue durée, personnes handicapées…

Entre un labyrinthe d’aides et un tissu associatif fragilisé

De plus, les pouvoirs publics mènent, de longue date, des politiques ciblées : la dernière stratégie de lutte contre la pauvreté date de septembre 2018.
Mais, force est de constater que le labyrinthe d’aides, la complexité de la gouvernance de l’action sociale et des dispositifs d’accompagnement découragent les personnes au moment où elles ont le plus besoin de soutien.
Or, les associations, qui assurent de leur côté un rôle actif et irremplaçable pour rompre cet isolement social sont, de leur côté, fragilisées dans leurs ressources.

Les travaux du CESE sur la pauvreté

C’est ce constat qui donne tout son sens aux travaux menés depuis un an par les membres de la commission temporaire présidée par Martine Vignau. Nous, Marie-Hélène Boidin Dubrule et Stéphane Junique, sommes les rapporteurs des avis « Les personnes vivant dans la rue : l’urgence d’agir » *, voté le 12 décembre dernier, et « Comment éradiquer la grande pauvreté à l’horizon 2030** », voté par les conseillères et conseillers du CESE le 26 juin.

Passer des déclarations aux actes

Éradiquer la grande pauvreté à l’horizon 2030 est le premier des Objectifs du développement durable (ODD) adoptés par l’ONU. La France, qui l’a fait sienne, doit passer des déclarations aux actes.
Ce rapport et cet avis ont cherché à démontrer qu’il est ambitieux mais réaliste de se fixer cet horizon, à faire émerger des solutions concrètes pour que les plus pauvres d’entre nous vivent dans la dignité, pour que leur participation à la vie sociale et démocratique soit une richesse pour tous.
Nous pensons qu’il ne s’agit plus seulement d’assurer la subsistance des personnes en situation de pauvreté mais d’activer les leviers qui leur permettront d’en sortir véritablement et durablement.
Ils existent et sont à notre portée, saisissons les.

Print This Post

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet