Pour une école de la réussite pour tous !

Pour écrire l’avis du CESE (Conseil économique, social et environnemental) « Une école de la réussite pour tous » voté en mai 2015 (présenté depuis partout en France à près de 30 000 personnes,) : nous sommes allés rencontrer des écoles et des collèges où la réussite de tou.te.s est déjà en marche.

Qu’est-ce que la réussite scolaire ?

Nous qualifions de réussite, le fait pour un.e élève d’acquérir à la fin du collège le socle commun de connaissances, de compétences et de culture et de choisir son orientation.
Je salue les nombreux.se.s enseignant.e.s des écoles et des collèges où la réussite de tou.te.s est leur priorité. Tou.te.s sont des enseignant.e.s soucieux.se.s de cette école inclusive qui ne laisse aucun.e élève sur le bord du chemin.

L’école inclusive s’adapte à l’élève pour répondre à ses besoins. Elle respecte l’autonomie des élèves et veille au rythme de chacun.

La société dans laquelle nous vivons est faite de différents milieux sociaux. Notre système scolaire forme bien les élèves qui seront demain l’élite de notre pays. Pourtant, ces enfants, ces jeunes ne seront vraiment bien formés à mes yeux, que lorsqu’ils connaitront, comprendront les différents milieux sociaux qui composent notre pays. Sociologues et chercheur.euse.s dans le domaine de l’éducation le montrent sans cesse, si l’on permet aux enfants de différents milieux sociaux de jouer, penser, apprendre ensembles, les meilleur.e.s élèves continuent de progresser et les élèves les plus en difficulté progressent aussi. La non mixité sociale regroupant majoritairement des élèves en difficulté fait que naturellement, on a tendance à baisser le niveau d’exigence, ce qui est dommageable pour les élèves.

Les propositions du CESE

Nous faisons une cinquantaine de préconisations dans cet avis que, et je peux résumer en quatre points :
– Que les enseignant.e.s travaillent en équipe, c’est essentiel.
– Toutes les pédagogies ne se valent pas pour permettre la réussite de tous les enfants. Je citerai en premier la pédagogie de la coopération qui permet de faire des élèves, les principaux acteurs de leurs apprentissages. Elle favorise les interrelations entre les enfants et les interactions avec leur milieu. Il faut donc soutenir les enseignant.e.s à se former à cette pédagogie. Nous le disons avec force la pédagogie de la coopération, la pédagogie explicite, la pédagogie différenciée sont des méthodes qui permettent davantage la réussite de tou.te.s.
–  Que tous les parents soient accueillis à égalité à l’école. Nombre de chercheur.euse.s le montrent : lorsque tous les parents sont accueillis à égalité à l’école, les élèves qui ont une vie plus compliquée, plus difficile chez eux, rentrent plus facilement dans les apprentissages.
– Pour que l’école de la réussite de tou.te.s s’étende à tout le territoire, il est important que la gouvernance (chefs d’établissement, inspecteurs, …) soit bienveillante et exigeante, qu’elle soutienne et encourage les projets qui permettent la réussite de tou.te.s.

 

Print This Post

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *