Le CESE, incubateur et levier de la réforme.

On le sait bien : rien n’est aujourd’hui possible en politique sans l’association la plus large des citoyen.ne.s et des organisations qui structurent la société.

Le CESE est précisément l’institution de la République qui assure la représentation de la société civile organisée. Il constitue un forum démocratique dont les textes votés à l’issue d’un débat contradictoire permettent, sur la base d’un constat partagé, de dégager les voies du possible dans le souhaitable. Il revient ensuite au politique de décider. Cette représentation des citoyen.ne.s actif.ve.s et engagé.e.s qu’est le CESE doit désormais prendre toute sa place dans nos institutions, dans l’action.
Nulle part ailleurs ne se trouve réunie une telle diversité d’origines, d’activités et d’intérêts. C’est-là une des expressions de la vitalité de notre société, de sa diversité, de la multiplicité des engagements et des sensibilités qui la fertilisent.

C’est bien une France en réduction, issue de ses « forces vives », qui est présente au Cese.

Ses travaux, marqués par le respect mutuel et le souci du rapprochement des points de vue, sont l’expression d’une vision partagée par les acteur.rice.s du quotidien de la société civile. La valeur de ces travaux est égale à l’importance de ces actions. Face à la perte de confiance en l’avenir de nos concitoyen.ne.s, notre assemblée a décidé d’articuler ses travaux autour de deux axes : d’une part, favoriser la cohésion sociale ; d’autre part, réussir les transitions. Elle entend ainsi être fidèle à sa vocation de lieu de concertation et de dialogue, de lien entre des forces faisant de leur contra-diction un levier, d’instance de débats citoyens et d’interpellation civique.
Le CESE est un incubateur de la réforme, le CESE est un levier de la réforme.

 

Découvrez également la nouvelle revue  « L’oeil du CESE »

Print This Post

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *